Les tribulations de Norbert, Laurent, Yves, Bruno et Patrick sur les routes de L’Ardéchoise

J-2 : montage et ajustement des vélos sur le porte-vélos arrière quadruple de la voiture Norbert

J-1: départ 5h30 depuis chez Norbert: arrivé au gîte et restau pour 13h. C’est déjà la fête à Satillieu avec le pique-nique ravito de la Cyclo Jeune des 8 à 16 ans. Installation au gîte parfait déniché par l’épouse de Norbert et cap vers St Félicien pour y déposer les sacs (qu’on retrouvera à chaque étape)  et retirer nos dossards et casque-cadeau. Un bon dîner et dodo pour les ronfleurs : demain on part à 6h30.

J1 : pti dèj avant 6h, sur le parking près de St Félicien vers 7h et on passera l’arche de départ vers 7h30. Un très beau temps chaud nous attends pour cette première étape de 155km et 2500m de montées vers Privas. Des ravitos variés et festifs à foison mais l’arrivée au col de la Faye sera dure pour Yves et moi : un plat de pâtes sera bienvenu pour recharger un peu les batteries. Mais il faudra le digérer… Heureusement les 20 derniers km vers l’excellent hôtel de Privas sont essentiellement une descente de folie… Il va y pleuvoir quelque minutes après notre arrivée.

J2 : départ à 7h30 via les 500m de dénivelé du col de Benas. Il y en a 3000 de prévu ce jour et avec la chaleur je ne suis pas au rythme et choisi de couper plus court vers notre gîte de ce soir : je ne ferai ainsi que 100 bornes avec « seulement » 2200m de montée. Bien m’en pris car le reste du groupe n’y arrivera qu’à 20h30. Yves est allé au-delà de ses forces et les derniers km furent interminables : demain il fera un parcours raccourci pour rejoindre St Félicien.

J3 : Dernière étape de 170km et 2400m de montée mais heureusement près de 3000 de descente via les monts du Lignon. Sur ces crêtes on va souffrir d’un fort vent de Nord Est à nous faire dévier de nos trajectoires, mais celui-ci va aussi nous éviter d’y souffrir de la chaleur avant la dernière montée vers Lalouvesc où le goudron fond et beaucoup sont à pied. Regroupement au dernier ravito copieux et varié (comme les précédents) et ce sont les 20 derniers km de faux plats puis de descente sur route fermée, où l’on peut à nouveau se donner à doublement fond avant St Félicien. Les voitures nous attendent pour rejoindre Satillieu et le même gîte que le premier soir.

J4 : retour au bercail tandis que Laurent part seul, privé de la mélodie de Norbert, pour de nouvelles aventures sur les routes du Gers et de L’Ariègoise !

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les tribulations de Norbert, Laurent, Yves, Bruno et Patrick sur les routes de L’Ardéchoise

  1. Didier dit :

    Bravo les gars,
    L’ardéchoise est toujours aussi mythique.
    Je note que Bruno est toujours aussi affectueux avec les spectatrices :-) Que ne ferait-il pas pour l’image du CCFF?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>