Le CCFF au Paris – Brest – Paris

C’est le 18 août à Rambouillet que se sont élancés quelques 6700 cyclotouristes pour la 19eme édition du Paris-Brest-Paris, une épopée pour cyclistes amateurs de 1200 kms sans classement ni récompense à réaliser en moins de 80 ou 84 ou 90 heures au choix. Quelques 6700 forçats de la route âgés de 18 à 81 ans, hommes et femmes confondus, venant du monde entier et partageant le même goût de l’effort et de l’aventure. Des français bien sûr (que 1600) mais aussi des allemands, américains, chinois, russes, anglais et d’autres encore.

C’est dans cette ambiance que nos quatre valeureux mousquetaires du Cyclo Club la Fontaine Franconville ont pris le départ le dimanche soir avec la ferme intention de terminer l’épreuve dans les temps voulus afin de décrocher cette médaille tant convoitée et considérée comme le graal du cyclotouriste.

Après des mois de préparation tant physique, psychologique que mécanique, nos gars, Patrick, Laurent, Bruno et Dominique sont affutés. Hélas, Pat a très rapidement des problèmes avec une cale de chaussure et se résigne à l’abandon vers Tinteniac au km360. Les trois autres avalent à la fois les kilomètres et les bosses. Lolo et Dodo roulent ensemble alors que Nono, néanmoins assisté de son fils Clément, se la joue solo. Après une nuit et une journée à pédaler, le duo concède une halte à St Nicolas du Pelem au km480 pour dormir 3 heures. Pour Nono, ce sera à Carhaix km520. Au retour, compte tenu d’un dénivelé de folie (la Bretagne, c’est pas plat !), les douleurs (pieds, fesses, dos) commencent à se faire ressentir mais il faut tenir bon. Nono a la surprise de retrouver sa femme à Fougère ; séquence émotion, ça fait du bien au moral. Et Dodo qui s’endort sur son vélo et chute dans un fossé à environ 200 kms de l’arrivée, mais le bonhomme et la monture sont miraculeusement indemnes ; ils repartent vers le bonheur.

Ce bonheur, ils l’atteignent tous les trois en arrivant le jeudi midi à Rambouillet dans un mouchoir de poche après 88 heures arcboutés sur leurs pédales.  

Voilà ! ils l’ont fait ! L’heure est aux retrouvailles après quatre jours et quatre nuits passés dans un autre monde fait de souffrance mais aussi de rencontres et d’aventures.

Bravo à tous les participants heureux et malheureux. Bravo aux organisateurs et bénévoles, la gestion de cette randonnée est une prouesse renouvelée tous les quatre ans. Merci à Michel qui a fait le taxi, est venu nous soutenir et a même roulé un bout de chemin avec nous jusqu’à l’arrivée ; sacré Michel !! Bravo au public toujours là pour encourager et ravitailler (gratuitement) cette file ininterrompue faite de cette race de cyclistes tous plus fous les uns que les autres.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le CCFF au Paris – Brest – Paris

  1. galichet herve dit :

    Bravo et respect , belle performance physique et psychologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *